Nouvelle création

 

- Blanche Neige Fille d'Afrique :

Un choix de contes merveilleux originaires de différentes régions d'Afrique, en écho aux célèbres histoires traditionnelles européennes telles que le Petit Poucet, Cendrillon, Barbe Bleue... et Blanche Neige.

Avec ce repertoire, le conteur gabonais met en relief à la fois le côté universel du conte et les nuances inhérentes aux divers contextes socio-culturels. Avec sa voix de magicien tantôt ogre, tantôt souris, Rémy nous convie à des voyages où la malice côtoie sans complexe le merveilleux.

Commentaires :

 

"Mon regard"
Blanche neige fille d’Afrique …. Avec ses personnages héros et ses êtres surnaturels MAIS avec des rythmes et des paroles de l’Afrique multiple Rémy construit un pont du « merveilleux » entre les cultures.

Et nous franchissons ce pont aisément traversant alors le temps et l’espace.
Nous comprenons que les épreuves que l’homme subit dans sa quête de vie sont les mêmes ici et là bas. Nous reconnaissons par ci par là, au passage, les grandes figures des contes de la vieille Europe...

Quel beau, tendre et surprenant voyage, un instant suspendu, différent du conte animalier ou étiologique qui se veut souvent être le seul reflet des contes africains.

Eliane Tresdoi, Bibliothécaire à la Médiathèque de Brignoles dans le Var

 



Pour une approche pédagogique de ‘Blanche Neige fille d’Afrique’

" Le conte est un plat qui nourrit tous les hommes, dans lequel chacun rajoute ce qu'il veut."
C’est ainsi que le conteur Rémy Boussengui nous invite à découvrir les contes merveilleux africains. Les quatre contes de ‘Blanche Neige fille d’Afrique’ résonnent à nos oreilles comme autant d’histoires connues. Venus du Gabon, du Niger, du Tchad et de Madagascar, ils permettent l’accès à une inter culturalité et à une intertextualité et soulignent l’universalité du conte. Grâce à eux, les élèves s’ouvrent à la culture africaine tout en reconnaissant les contes occidentaux et les valeurs universelles qu’ils défendent : la tolérance, le respect de la différence, « ne pas mépriser plus petit que soi ».
Ces contes permettent aussi l’accès à une dimension culturelle nouvelle pour des jeunes français par
- l’importance du griot, personnage fondamental en tant que conteur, chanteur, poète, gardien de la mémoire collective et de la tradition orale.
- La personnification des animaux et des éléments
- La magie des génies
- Des coutumes inconnues de nous : le beurre de karité sur les tresses, le palanquin, le port du bébé dans le dos, les dents écartées comme signe de beauté, la dot…
Les enfants sont tout à fait disposés à se laisser séduire par ces aspects du conte africain.

Le spectacle de Rémy Boussengui est extrêmement vivant et interactif. Le conteur apostrophe les élèves « Enfants de ce village », emploie un vocabulaire riche du passé-simple (Oui, il est utile de savoir le conjuguer !), invite à reprendre en chœur les refrains, questionne « Combien y a-t-il de grains de sable entre le Tchad et le Niger ? » et donne des explications qui alimentent l’intérêt des enfants.

« Le conte est parti, le conte est fini »
‘Blanche Neige fille d’Afrique’ c’est plus qu’un spectacle, c’est une ouverture à la connaissance et à la tolérance à travers la découverte d’une autre culture, à la fois si différente et si proche de la nôtre.

Marie Bonnefis, professeur de français.
Collège Pierre de Belleyme. Pauillac.

 

Copyright 2015 - Boussengui Rémy - Conteur Africain - Webdesign informatique04